Rester à Montréal comme travailleur temporaire après les études

Poursuivre l’aventure montréalaise grâce au permis de travail postdiplôme

Vous êtes tombés sous le charme du Grand Montréal (et des Montréalais) et désirez mettre vos études à profit en travaillant dans la belle métropole? En vous munissant d’un permis de travail postdiplôme, vous pourrez accéder au marché de l’emploi canadien et poursuivre l’aventure. Voici des informations sur l’obtention de ce précieux permis, qui vous permettra aussi de rentabiliser l’achat de vos bottes et de vos habits de neige encore tout neufs.

Le permis de travail postdiplôme : raisons d’être et avantages

Le permis de travail postdiplôme (PTPD), qu’est-ce que c’est? Puisqu’il a pour mission de permettre aux étudiants internationaux de prolonger leur séjour après leur diplomation, il s’agit d’un statut temporaire. Il constitue un tremplin qui vous permettra d’accumuler de l’expérience dans votre domaine et qui vous aidera à évoluer professionnellement au Québec.

Un nouveau chapitre qui s’ouvre sur un monde de possibilités

Avec ce permis de travail ouvert, vous aurez le privilège de travailler pour l’employeur de votre choix. Et du choix, il y en a! Dans le Grand Montréal, de nombreux secteurs sont en forte croissance (technologies de l’information, intelligence artificielle, santé, aérospatiale, jeux vidéo, etc.) et font face à une pénurie de main-d’œuvre. Selon Nestpick (2018), Montréal se classe au deuxième rang des meilleures villes pour les millénariaux et selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (2019), c’est au Canada que les étudiants internationaux ont droit aux plus belles conditions pour travailler.

Outre le fait de vous ouvrir l’accès à l’emploi, ce permis vous donnera l’occasion de cumuler de l’expérience de travail au Canada, un point qui vous avantagera grandement dans votre future demande de résidence permanente. Grâce à lui, vous pourrez aussi bénéficier de la sécurité sociale québécoise et canadienne, comme l’assurance maladie (RAMQ). Ce sera pratique si vous attrapez une vilaine grippe!

Les procédures d’immigration, c’est comme l’hiver : c’est un peu long, et on a hâte de voir la lumière au bout du tunnel. Les procédures de renouvellement de statut temporaire au Canada peuvent prendre du temps. Assurez-vous de faire votre demande de permis de travail postdiplôme le plus tôt possible et de prendre connaissance des délais de traitement d’une demande déposée de l’intérieur du Canada.

Suis-je admissible?

Votre admissibilité au permis de travail postdiplôme requiert l’obtention, tel que son nom l’indique, d’un diplôme dans un établissement d’enseignement désigné au terme d’un programme de formation universitaire ou professionnelle (car ce n’est pas n’importe quel niveau d’études) d’une durée minimale de 8 mois (donnant droit à un certificat, un grade ou un diplôme).

Vous devez également avoir conservé un statut d’étudiant à temps plein au Canada pour toute la durée de vos études, sauf exceptions. Les discussions pour refaire le monde entre élèves autour d’un gros bol de café, bien qu’enrichissantes, prouvent seulement que vous vous intégrez à merveille!

Avant d’entamer vos démarches, assurez-vous de satisfaire à tous les critères d’admissibilité.

Quels sont les conseils à suivre?

Sachez que vous disposez d’une période de 180 jours suivant la fin de vos études pour envoyer votre requête. Au-delà de ce délai, vous ne serez plus admissible. Vérifiez la date d’expiration de votre passeport, car la durée de votre permis sera écourtée si celui-ci vient à échéance avant le terme de votre période d’admissibilité.

Comme il vous faudra fournir des renseignements personnels dans votre dossier, privilégiez la demande en ligne, plus pratique et plus rapide que la demande par courrier.

Le permis de travail postdiplôme, est-ce pour la vie?

Vous savez qu’il est temporaire, mais qu’est-ce que ça veut dire concrètement? La durée de validité de votre permis sera normalement à l’image de celle de vos études. Ainsi, pour une formation de 8 mois, vous aurez accès au marché du travail pendant 8 mois, alors que 3 ans d’études vous permettront de travailler pendant 3 ans.

Quels documents me seront demandés?

Vous êtes si fiers de votre relevé de notes, et un peu déçus de le voir accumuler la poussière? Voici l’occasion rêvée de le dévoiler au grand jour, puisqu’il fait partie des documents que vous devrez joindre à votre demande.

Une preuve de votre permis d’études, une copie de votre passeport, une photo d’identité ainsi qu’une attestation de réussite de votre programme d’études sont, entre autres, les éléments que vous devrez rassembler pour votre dossier. D’autres exigences, comme un examen médical, pourraient être imposées, selon votre situation. Après vos examens finaux, tout cela vous semblera bien léger!

Quels sont les tarifs?

Il vous en coûtera 255 $ pour passer à travers ce processus (pour une demande présentée à l’intérieur du Canada), mais rappelez-vous que cette expérience vous permettra de gagner bien du temps lors de votre demande de CSQ et de résidence permanente… Et un travail vous attend au bout du processus!

La demande de permis a des allures d’exercice intellectuel et bureaucratique, mais il ne faut pas oublier son but : vous permettre de travailler. Et dans le Grand Montréal, des emplois, il y en a. Nul doute, votre permis vous sera pratique.

Infolettre Fermer
Infolettre

Faites partie de la communauté

Inscrivez-vous à notre infolettre pour profiter de nos événements et concours avant tout le monde.