Trouver un logement étudiant à Montréal : c’est simple et plein de possibilités

Louer un logement étudiant à la hauteur de ses moyens et s’y sentir comme à la maison est, sans aucun doute, une étape cruciale. Dans la région de Montréal, il existe une multitude de possibilités. En résidence, en colocation ou en solo, il y a de tout, pour tous les goûts.

Visiter, louer, signer un bail… à n’importe quel moment de l’année

Vous a-t-on dit qu’ici, le 1er juillet, c’est la grande valse des déménagements? Avant de vous inscrire à la session d’été pour rentabiliser votre loyer, sachez que vous pouvez vous loger à Montréal à n’importe quel moment de l’année. Bien que le 1er juillet soit la journée de prédilection pour la signature de bail dans le Grand Montréal, aucune loi n’impose les dates de début et de fin d’un bail. Vous pouvez donc profiter de l’été!

Compter sur des droits bien établis pour les locataires

Pour vous simplifier la vie, le gouvernement du Québec met toute l’information pertinente sur les droits et obligations du locataire à votre disposition. Par exemple, saviez-vous que vous n’êtes pas tenu(e) de faire un dépôt de garantie au propriétaire, même s’il vous le demande très gentiment?

Connaître quelques expressions clés : semi-meublé, meublé, 3 ½, 4 ½ 

Une des étapes à suivre avant de commencer à étudier, c’est de visiter des appartements ou de « lire les petites annonces », comme on dit au Québec! Avant tout, sachez que pour un appartement, certains termes précis sont employés : 

  • Logement meublé : tous les meubles sont inclus
  • Logement semi-meublé : les « quatre électros » sont inclus (réfrigérateur, cuisinière, laveuse et sécheuse)
  • Logement non meublé : les planchers, les murs et le plafond sont inclus!

En cas de doute, posez la question au propriétaire ou au gestionnaire, tout simplement.

Une autre particularité québécoise est l’utilisation des « demies » : 3 ½, 4 ½, 5 ½… En fait, ces « demies » servent à décrire le nombre de pièces dans un appartement. Donc, un 3 ½ comprend un salon, une cuisine, une chambre et la « demie », qui est la salle de bain complète (toilette, lavabo, bain-douche), qu’elle soit petite ou grande!

Sachez également qu’un 4 ½ ne comprend pas systématiquement deux chambres fermées; un salon double peut, par exemple, compter pour deux pièces. En demandant des détails au propriétaire, vous vous assurerez d’avoir l’heure juste avant de vous déplacer. 

Habiter en résidence : vivre sa meilleure vie d’étudiant

« Ce soir, je dors à ma résidence. » Le mot est chic, et l’endroit est bien pratique! Pour ses commodités, la résidence est une option très prisée par une multitude d’étudiants internationaux. Afin de répondre à la demande, le Grand Montréal offre plus d’une vingtaine de résidences étudiantes, toutes situées à proximité des différents établissements d’enseignement. Ces logements sont remplis d’étudiants des quatre coins du globe. De plus, vivre en résidence est une bonne façon de se faire de nouveaux amis et de découvrir la ville!

Profiter de la vie en résidence étudiante

Vivre en résidence a son lot d’avantages. Tous les services, du chauffage à la buanderie en passant par la salle d’entraînement, sont généralement inclus. Inutile de faire voguer ses meubles jusqu’ici, puisqu’ils sont fournis. De plus, selon la plus récente enquête de Mercer sur le coût de la vie, habiter en résidence étudiante à Montréal coûte en moyenne 7 908 $ CA pour une chambre double et 9 639 $ CA pour une chambre simple, sur une période de 9 mois. Avec des mensualités plus que raisonnables, vous aurez l’esprit tranquille.

Vivre la colocation : un mode de vie signé Montréal

De nombreux Montréalais vous le diront : vous devez vivre en colocation, au moins une fois! Ici, partager son aire de vie avec d’autres étudiants est presque une tradition. Partout dans le Grand Montréal, vous trouverez des logements de toutes les dimensions : 4, 5, 6, 7 et même 8 chambres. Il y en a dans tous les quartiers, de tous les styles et pour tous les styles. Que vous aimiez les échecs, élever des chats ou jouer du trombone, vous dénicherez sans aucun doute le « match » parfait.

Tout au long de l’année, des gens à la recherche d’un nouveau colocataire publient des annonces détaillées sur Kijiji ou sur Facebook dans des groupes comme « Colocation Montréal » ou « J’te cède mon bail ». Sympathique, non?

Selon l’étude menée par Numbeo en 2019, on doit s’attendre à payer en moyenne 676 $ CA par mois en colocation triple au centre-ville, et 439 $ CA par mois en périphérie. Et ça, c’est sans compter tout ce que vous gagnerez à être en bonne compagnie.

Se loger seul en payant un prix raisonnable lorsqu’on est étudiant

Vous êtes de nature solitaire et préférez vivre l’expérience montréalaise en toute intimité? Bonne nouvelle! Le Grand Montréal se classe premier parmi les grandes villes étudiantes en ce qui a trait aux prix de location des studios et des appartements d’une pièce et demie. Selon l’enquête de Mercer, vous paierez en moyenne 1 005 $ CA chaque mois pour profiter de votre nid douillet. De quoi vous faire dire adieu à Melbourne, Londres, San Francisco, Paris et New York!

Il va sans dire, le lieu de vos études est important, et le trouver peut donner le vertige tant il y a d’éléments à prendre en considération. À Montréal, les étudiants internationaux sont accueillis à bras ouverts, et se loger y est agréable!

Infolettre Fermer
Infolettre

Faites partie de la communauté

Inscrivez-vous à notre infolettre pour profiter de nos événements et concours avant tout le monde.