Aller au contenu principal

Où faire de l’exercice et prendre l’air dans le Grand Montréal?

La vie québécoise est marquée par un cycle de saisons très contrasté : étés de canicule et hivers blancs. Pour pleinement goûter ces saisons, il n’y a pas de mystère : quitter le confort de son foyer et multiplier les activités en plein air. Voici un petit tour d’horizon des sports et loisirs au Québec.

 

Crédit photo : Susan Moss Photography

Du sport et des loisirs

Dans le Grand Montréal, les infrastructures publiques permettent de bouger à peu de frais. Par exemple, la Ville de Montréal comporte :

 

Autour du Grand Montréal, pour un week-end d’évasion

Le Québec est réputé pour ses vastes espaces. Le temps d’un week-end, il est facile de s’échapper de la cohue de la ville en filant vers les Laurentides ou les Cantons-de-l’Est, deux régions généreuses en boisés, en lacs et en monts à seulement une heure de route de Montréal. 

Au programme, cueillette de pommes dans les vergers de Rougemont, ski alpin au Mont-Tremblant, sortie à vélo sur La Route des vins et plus encore!

 

Le réseau de la Sépaq, pour découvrir les quatre coins du Québec

Une bonne façon de découvrir les quatre coins du Québec consiste à visiter le réseau des parcs de la Sépaq (Société des établissements de plein air du Québec).

Ce réseau fait la fierté des Québécois avec ses espaces protégés, ses nombreuses activités, son hébergement et ses équipements de qualité…

Pour réserver un site de camping ou un chalet Nature, c’est préférable de s’y prendre à l’avance, car les places s’envolent rapidement!

À noter : dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire du Canada, l’entrée aux parcs nationaux, lieux historiques et aires marines de conservation est gratuite en 2017. Cliquez ici pour obtenir votre Carte d’entrée Découverte 2017.

Le saviez-vous? 

Il existe dans la métropole une véritable « culture du parc » en été qui pousse les Montréalais à envahir chaque week-end leurs espaces verts. On va au parc pour s’y prélasser, pique-niquer, courir, faire du vélo; on y organise même des fêtes d’enfants. En somme, le parc devient pratiquement une deuxième cour!

Il existe dans la métropole une véritable « culture du parc » en été qui pousse les Montréalais à envahir leurs espaces verts le weekend.