Aller au contenu principal

46 ans, originaire des États-Unis

Randal Tucker

Quand j’ai choisi de vendre mon entreprise et de retourner aux études en 2001, j’ai tout de suite pensé au Grand Montréal. Comme j’y avais déjà passé des vacances, je savais que j’aimais l’ambiance, la culture, la scène gastronomique et la vie nocturne de la métropole. J’ai aussi été attiré par le fait que c’est une métropole universitaire et par le coût de la vie peu élevé. Même en retournant aux études dans un programme intensif de MBA, il me restait assez d’argent après avoir payé l’essentiel pour profiter de tout ce que la ville a à offrir. Je faisais la belle vie !

Je me suis toujours vu rester ici après mes études. Je voulais essayer de faire ma place dans le Grand Montréal. En plus, j’ai rencontré celle qui est aujourd’hui ma conjointe, une Québécoise francophone... ce qui m’a aussi incité à rester.

Le réseau de contacts que je me suis constitué pendant mon MBA a facilité le développement de ma carrière ici. En 15 ans, je n’ai jamais vraiment eu à chercher de travail, j’ai pu décrocher des mandats grâce à mon réseau. Et maintenant que je suis chef d’entreprise, je trouve que le contexte d’affaires est très stimulant au Canada.

Comme je viens de Californie, les gens s’imaginent souvent que je trouve les hivers insupportables. En fait, j’aime qu’il y ait ici quatre saisons bien distinctes et que les Montréalais sachent profiter de chacune d’elles. Dans le Grand Montréal, il y a de l’activité en toute saison !

Mes 3 endroits préférés dans le Grand Montréal et ses environs

La Place des Arts - J’ai d’abord fait carrière comme musicien classique, alors j’assiste à des concerts aussi souvent que possible.

Ski Bromont - Je suis un skieur et je trouve fabuleux de pouvoir pratiquer ce sport à une heure seulement de la métropole ! J’y vais pratiquement tous les week-ends.

Le Parc du Mont-Royal - Je pense que les Montréalais devraient profiter davantage de cet énorme parc au milieu de la ville. J’aime beaucoup y faire de la marche nordique.

La Place des Arts

175 Rue Sainte-Catherine

Crédit photo : Jean Gagnon